CITATIONS …

. « Il faut deux ans pour apprendre à parler et toute une vie pour apprendre à se taire. » . • Quel que soit le nombre de preuves démontrant la fausseté d’une chose, il se trouve toujours quelqu’un pour croire qu’elle est vraie. . • Plus un peuple est pauvre, plus il a besoin de morts pour avoir droit à une mention au journal de 20 heures. • Quand une triste hypothèse est malheureusement réalisable, elle devient probable. • La profondeur de tout désespoir est directement proportionnelle à la hauteur de l’espérance qui l’a précédé. • Tout dossier terminé en avance sera réétudié jusqu’à ce qu’il soit en retard. . « Si, autrefois, devant un mort, je me demandais : ‘A quoi cela lui a-t-il servi de naître?’, la même question, maintenant, je me la pose devant n’importe quel vivant. » Plus on vit, moins il semble utile d’avoir vécu. . Le bonheur humain est composé de tant de pièces qu’il en manque toujours . Le bonheur, c’est être heureux; ce n’est oas faire croire aux autres qu’on l’est . On reproche aux gens de parler d’eux-mêmes, c’est pourtant le sujet qu’ils traitent le mieux . Se venger d’une offense, c’est se mettre au niveau de son ennemi; la lui pardonner c’est se mettre au dessus de lui . Nous vivons avec nos défauts comme avec les odeurs que nous portons: nous ne les sentons plus; elles n’incommodent que les autres . Si les singes savaient s’ennuyer, ils pourraient devenir des hommes . Il faut aimer si l’on veut être aimé .. Ce qui persuade, c’est le caractère de celui qui parle, non son language .. C’est une belle harmonie quand le faire et le dire vont ensemble .. La beauté plaît aux yeux, la douceur charme l’âme .Il en est de nos jugements comme de nos montres; aucune ne dit comme l’autre, mais chacun se fie à la sienne . La beauté sans la grâce attire, mais elle ne sait pas retenir; c’est un appât sans hameçon . Celui qui ne sait pas se fâcher est un sot, mais celui qui ne veut pas se fâcher est un sage …« Vous avez deux choses à perdre : le vrai et le bien, et deux choses à engager : votre raison et votre volonté, votre connaissance et votre béatitude; et votre nature a deux choses à fuir : l’erreur et la misère. Votre raison n’est pas plus blessée, en choisissant l’un que l’autre, puisqu’il faut nécessairement choisir. Voilà un point vidé. Mais votre béatitude ? Pesons le gain et la perte, en prenant choix que Dieu est. Estimons ces deux cas : si vous gagnez, vous gagnez tout; si vous perdez, vous ne perdez rien. Gagez donc qu’il est, sans hésiter. »



N’oublie pas…

Un jour, bientôt tu va sortir, faire un geste, alors s’il te plaie ; N’oublie pas qu’un et un fond deux depuis longtemps N’oublie pas de regarder ou tu met tes pieds N’oublie pas que personne ne sait ce que voit l’autruche dans le sable N’oublie pas qu’il se fait tard N’oublie pas ceux qui t’ont oublier N’oublie pas que tu n’est pas tout (e) seul (e) N’oublie pas que le monsenge est une forme de talent N’oublie pas que les ratées d’aujourd’hui fond les sages d’hier N’oublie pas de fermer le gaz N’oublie pas que le temps n’est pas de la tarte N’oublie pas que tu existe N’oublie pas que tourte civilisation est mortelle N’oublie pas de faire attention au mains des uns et au longues des autres N’oublie pas que HITLER fut élu démocratiquement N’oublie pas que les optimistes espère sur les dos des autres N’oublie pas que tes ancêtres avaient des problèmes avec l’histoire N’oublie pas qu’on ne peut penser a toutes les catastrophes N’oublie pas que beaucoup ont changés d’espoir comme des chemises N’oublie pas que ceux qui disent tout savoir n’en savent pas mieux que toi N’oublie pas que tes pires ennemis veulent t’interdire même de rire N’oublie pas que si tu croit avoir tout compris, il est temps de tout revoir N’oublie pas que ceux qui jouent, paraient sur ta peau N’oublie pas que ce qui est a pied, est loin N’oublie pas que si tu croit que ca commence, c’est déjà fini N’oublie pas qu’après le fond, il ya un tréfonds N’oublie pas que les hommes ne savent pas qu’ils sont pas libres N’oublie pas que les femmes savent bien qu’elles ne sont pas libres N’oublie pas qu’il n’ya pas d’erreur plus fréquente, que la recherche de vérité N’oublie pas que toutes couleur vient du noire et du blanc N’oublie pas que le roi des imbéciles a toujours raison N’oublie pas que la liberté n’est jamais triste, mais peut être tragique N’oublie pas que beaucoup d’athlètes ne savent pourquoi ils courent N’oublie pas que l’éternité n’as qu’un temps N’oublie pas que les parfums d’Arabie n’ont jamais purifié personne N’oublie pas que ce n’est pas parce qu’elle est mal polie que la mouche tombe dans la vinaigre … et en fin, oublie tous ca



Bonjour tout le monde !

Bienvenue sur Unblog.fr, vous venez de créer un blog avec succès ! Ceci est votre premier article. Editez ou effacez le en vous rendant dans votre interface d’administration, et commencez à bloguer ! Votre mot de passe vous a été envoyé par email à l’adresse précisée lors de votre inscription. Si vous n’avez rien reçu, vérifiez que le courrier n’a pas été classé par erreur en tant que spam.

Dans votre admin, vous pourrez également vous inscrire dans notre annuaire de blogs, télécharger des images pour votre blog à insérer dans vos articles, en changer la présentation (disposition, polices, couleurs, images) et beaucoup d’autres choses.

Des questions ? Visitez les forums d’aide ! N’oubliez pas également de visiter les tutoriels listés en bas de votre tableau de bord.



Mohamed Romdhane |
thierry kana |
MA VIE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | regard des initiés
| منتد...
| palpitantelavie